Appel à la protection du patrimoine scientifique du site Agroparistech de Thiverval-Grignon

Lettre d’Emmanuelle COSSE, Présidente du Groupe EELV et Apparentés au Conseil régional Île-de-France envoyé à M. Stéphane LE FOLL

Monsieur le Ministre,
Lors de son Conseil d’Administration du 23 mars 2015, Agroparistech a validé le projet
d’implantation de ses futures installations sur la plateau de Palaiseau à horizon 2019 et de fait,
l’abandon du site historique de Thiverval-Grigon.  Suite à cette décision, les services de l’État ont
émis le souhait de vendre ce patrimoine, ce qui a permis aux actionnaires du club de football
« Paris Saint-Germain » de s’en porter acquéreurs pour y installer leur centre d’entraînement et de formation.
Présidente du groupe Europe Écologie Les Verts & Apparentés au Conseil régional d’Île-de-
France, je souhaite, par la présente, Monsieur le Ministre, vous faire part de mon inquiétude
quant à l’avenir de ce site qui, de l’avis de plusieurs chercheurs, est un patrimoine scientifique
inestimable, de valeur internationale.
De nombreux citoyens se lèvent déjà contre ce projet de vente et de nombreuses associations
environnementales regrettent que ce patrimoine national naturel soit vendu à des intérêts
privés sans débat public et sans garantie de sa préservation.
Au lendemain des engagements de la France lors de la Conférence pour le Climat, c’est
notamment tout un potentiel pour la recherche sur le climat, pour l’avenir de notre planète, qui
risque de disparaître si ce projet venait à se concrétiser.
Le « Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel d’Ile-de-France » (CSRPN), après un inventaire méthodique, souligne « le fort potentiel scientifique de rang international que présente le site de Grignon. Celui-ci apparait comme prioritaire dans le classement de l’inventaire du patrimoine géologique régional ». Le CSRPN reconnaît également la « haute valeur scientifique […] » du site « […] pour évaluer les futurs impacts climatiques sur la biodiversité marine ».1  En effet, « des études en cours se concentrent sur l’analyse […] de l’évolution de la paléobiodiversité en lien avec les variations climatiques durant le Lutétien moyen 2».
M. Laurent Fabius a rappelé lors de la conférence scientifique à l’UNESCO en juillet 2015, pour la
COP21, que « dans la lutte contre le réchauffement climatique, qui constitue l’une des grandes
causes de notre génération […], le rôle des scientifiques a été et demeure fondamental ».  Nous
avons l’occasion de confirmer le soutien de l’État à la communauté scientifique en laissant
disponible, pour leurs recherches, le site de Thiverval-Grignon.
Pour que la France reste à la pointe, j’en appelle à votre compétence pour réfléchir à la création
d’un centre de recherche et pédagogique mondial dédié aux études sur le climat.  Un tel centre
permettrait de préserver tout le potentiel de ce lieu historique pour les recherches actuelles et
futures en matière d’évolution climatique. Je me tiens à votre disposition pour pouvoir évoquer
plus avant les propositions alternatives pour ce site historique.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre d’État, l’expression de ma haute considération.

Emmanuelle COSSE
Présidente du Groupe EELVA
Conseil Régional Ile-de-France


1 Motion du CSRPN du 26 novembre 2015 téléchargeable ici
2 Période de -48,5 et 40,5 millions d’années, après la disparition des dinosaures

Remonter