31 juillet 2020 : l’edito du secrétariat régional : L’écologie politique est féministe !
Partager

Europe Ecologie Les Verts est un mouvement résolument féministe. Nos électrices et nos électeurs l’ont bien compris en votant  aux élections municipales de 2020. Vous avez contribué à élire des militantes chevronnées, tant sur le plan de l’écologie environnementale que sur le plan de l’écologie sociale et solidaire. Portées par l’exemple de notre sénatrice Esther Benbassa, de la députée européenne Karima Delli, les femmes qui entrent cette année dans nos conseils municipaux ne sont pas là pour faire de la figuration, mais bien pour porter nos couleurs haut et fort. Preuve en est la tribune « Gérald Darmanin doit quitter le ministère de l’Intérieur » signée par nos représentantes : Annie Lahmer, conseillère régionale Île-de-France, Raphaëlle Rémy-Leleu, conseillère de Paris, Eva Sas, porte-parole et Hélène Hardy, ces dernières toutes deux membres de notre bureau exécutif national.

A Paris, les écologistes font une entrée très suivie dans leurs nouvelles fonctions : après leur participation jeudi 23 juillet à un rassemblement avec les associations féministes pour protester contre l’impunité, la complaisance et la nomination de Christophe Girard au poste de maire adjoint voici ce qu’en disait Raphaëlle Rémy-Leleu

« Il ne suffit pas d’avoir un casier judiciaire vierge pour être adjoint à la Mairie de Paris, il faut aussi des qualités éthiques et morales, le soutien à G. Matzneff disqualifie C. Girard pour ce genre de responsabilités ».
Alice Coffin s’écriera « La honte », rappelant l’interjection d’Adèle Haenel devant la victoire du réalisateur Roman Polanski aux Césars de 2020, alors que le préfet Lallement fait applaudir C. Girard dans l’hémicycle : il n’est plus adjoint à la Culture, il reste Conseiller de Paris après 18 ans de mandat, pourquoi l’applaudir ? Une partie du monde politique s’est ému de la supposée violence de nos élues, nous continuerons à les soutenir, faire appliquer la loi et à expliquer que la violence n’est pas du côté de celles qui dénoncent mais est entretenue par l’entresoi de gens qui se sentent supérieurs ou par la complaisance envers des pédocriminels avérés.


Elles n’hésitent pas non plus à dénoncer sur les réseaux sociaux le harcèlement dont elles sont la cible pour avoir appellé au soutien d’Assa Traoré et des familles des victimes de violences policières ou des victimes de discrimination telles les populations ouighoures en Chine ou les jeunes mineurs réfugiés à Paris 11. Nous leur affirmons notre soutien et serons à leurs côtés dans les démarches juridiques qu’elles voudront entreprendre pour se défendre : peu importe qu’on ne soit pas d’accord politiquement, les attaques personnelles sexistes, lesbophobes ou islamophobes sont inacceptables.

Partout dans les villes d’Île-de-France où notre couleur est représentée, le féminisme donne le ton de ce nouveau mandat. A Malakoff, la ville crée le poste de déléguée à la ville et au genre pour Julie Muret, élue sur la liste écologiste ; Léa Balage El Mariky est adjointe à la maire du 18e arrondissement en charge de la vie associative, à l’alimentation durable et aux repas scolaires. Avec Catherine Candelier à Sèvres, Nadia Azoug à Pantin, Hélène Peccolo à Arcueil et bien d’autres dans tout le territoire, il n’y a aucun doute : les femmes et le féminisme sont au coeur des politiques politiques que nous portons ensemble. Suivez leur actualité sur les réseaux sociaux !
Des moments de partage et de formation leur/vous seront consacrés lors des Journées d’été des écologistes en août : réservez aussi votre jeudi 19 août de 10h à midi et de 14h à 16h pour de la formation interne de qualité… à distance !

Notre grand rendez-vous de l’été approche et la Cité Fertile (quel beau nom…) sera  idéale pour nous retrouver dans le respect des distances sanitaires de sécurité. La jauge possible pour vous accueillir ayant été rapidement remplie, les équipes travaillent à vous offrir des #JDE 100% dématérialisées : vous pourrez suivre – comme si vous y étiez – toutes les plénières, discussions et formations proposées grâce à une WebTV dédiée. Vous en saurez très bientôt plus. Le programme complet devrait être disponible dès la semaine prochaine. Enfin (last but not least) si vous cherchez un hébergement pour les JDE ou que vous êtes partant·e pour accueillir un·e écolo à la maison, signalez-vous