Coup de vert sur le projet Montagne d’or : « Or de Question » interpelle Emmanuel Macron
Partager

Orea Mining, actionnaire du consortium minier propriétaire du site d’exploration aurifère Montagne d’or, lance une nouvelle campagne de « greenwashing » du projet. Des arguments écologiques qui ne convainquent pas les opposants du collectif « Or de Question ». Ils en appellent à l’arbitrage présidentiel.

Une réduction de 32 % de l’empreinte en surface et une réduction de 80 % des émissions totales équivalentes de C02 estimées. Les premières promesses de la nouvelle conception du projet Montagne d’Or sont avancées par Oréa Mining (ex Columbus Gold), société actionnaire du consortium, via un communiqué publié le 1er septembre.

Le président d’Orea affirme : « Il s’agit sans aucun doute d’une étape cruciale pour l’acceptabilité et le développement d’un gisement aurifère exceptionnel. »

Une campagne d’éco-blanchiment


Cette annonce sonne comme une nouvelle déclaration de guerre pour le collectif Or de Question. Un campagne de « greenwashing » pour lifter, « plus vert que blanc », à coup de bistouri écologique, un projet décrié par l’opinion publique et au coeur d’une bataille judiciaire.

lire la suite…