La colline de la Revanche : les JOP 2024, prétexte à tout pour faire n’importe quoi !

Les représentants départementaux et régionaux d’Europe Écologie Les Verts était présent-es au côté du représentant du collectif citoyen les amis de la Revanche à Élancourt pour dénoncer la légèreté des pouvoirs publics locaux et de certains élu-es dans la conduite des projets d’aménagement sur ce site.

Pour mémoire, la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin en Yvelines (CASQY) envisage de conduire un projet d’urbanisation pour faire de la colline un site olympique pour à terme, exploiter un restaurant au sommet de celle-ci.
Dans tous les documents que nous avons consultés il n’est jamais fait état de la particularité même de cette colline artificielle et de sa composition.

La rencontre avec M. Claude Stassinet a permis de mettre en lumière quelques faits qui devraient interroger sur la pertinence d’un aménagement lourd sur la colline. Dans la première partie du 20ème siècle, ce site était une plaine où étaient extraits de la pierre et du sable utilisés pour la construction. Comme de nombreuses carrières en France, le trou laissé fût utilisé comme décharge à ciel ouvert pour les ordures ménagères. Ce n’est qu’après la construction de l’incinérateur de Thiverval-grignon que les ordures furent recouvertes par les déchets du BTP dès le début des années 70. La présence de puits de méthane sur le site ne laisse aucun doute sur ce sujet.

Sur ce site, était également présente une décharge automobile et il est plus que probable que nombre de carcasses furent enfouies dans l’opération. Les nombreuses photographies aériennes que nous avons consultées en attestent.

“La colline est un amas de différents déchets qui s’élève aujourd’hui à plus de 230m d’altitude où la nature a repris ses droits et nombre d’espèces végétales — avec des arbres possiblement plus que trentenaires — et animales y ont élu domicile” rappelle Patricia MILLOT, représentante départementale d’EELV

“A ce jour, nous n’avons aucune garantie que la colline soit suffisamment stable et non polluée pour pouvoir accueillir un aménagement lourd tel que prévu par la CASQY pour les JOP 2024.” ajoute David JUTIER, co-secrétaire régional EELV.

Europe Écologie Les Verts, par la voix de ses représentant-es demande qu’un projet d’aménagement léger en espace de promenade et de détente soit étudié, comme le demande le collectif les amis de la Revanche. Que préalablement à tout aménagement une étude sérieuse des sols soit faite tant en terme de pollution — comme le prévoit le PLUi de la CASQY — qu’en terme de stabilité du sol. Enfin, cet espace vert doit être préservé et ouvert au public.

Une nouvelle opération de sensibilisation et de mobilisation aura lieu le vendredi 19 juillet 2019 en présence de nombreu-ses élu-es et du député européen Mounir SATOURI.

Remonter