4 décembre 2019 : Retraites : un projet régressif

Mouvement de grève illimité à la SNCF, la RATP, dans les transports publics régionaux, hôpitaux, écoles, entreprises privées, fonctionnaires, avocats, pompiers, policiers… Les citoyen.ne.s expriment leur ras-le-bol et leurs difficultés et le gouvernement n’entend toujours rien, prenant le risque de fracturer encore un peu plus notre pays et de créer une situation explosive.

Alors qu’il n’y pas de nécessité financière immédiate, le gouvernement veut remplacer le système par répartition et par annuités par un système à points, transformant profondément la logique solidaire actuelle.

Non, Monsieur le Président, les fonctionnaires, les salarié.e.s de la SNCF, de la RATP ou de la santé, ne sont pas des privilégié.e.s ! Non, votre réforme des retraites n’est pas celle de la justice et de l’équité car à aucun moment, elle ne prend en compte le fait que les cadres ont une espérance de vie plus longue que celles des ouvriers/ères et des employé.e.s et perçoivent donc une pension pendant 4 à 6 ans de plus. Et non, Monsieur le Président, allonger la durée de vie au travail n’est pas la solution, c’est même un contresens historique.
Pour assurer le financement de notre système de retraite, les écologistes défendent la réduction du temps de travail et la baisse du chômage, la recherche de nouvelles sources de financement (stock option, intéressement), l’augmentation des salaires, en particulier des femmes et la prise en compte de la pénibilité.

Nous souhaitons préserver le système par annuité, l’âge de départ à la retraite, tenir compte de la pénibilité, faire payer les revenus du capital, réduire le temps de travail, réduire les inégalités salariales des femmes, s’adapter aux nouvelles formes de travail, supprimer la surcote et la décote, réduire la durée de vie au travail et la prise en compte de tous les revenus.

Europe Écologie Les Verts est solidaire du mouvement du 5 décembre 2019 et participera aux mobilisations dans tous les territoires français. Les écologistes appellent le gouvernement à retirer sa réforme des retraites et à engager de véritables négociations avec les organisations syndicales pour plus de justice sociale.

Alain Coulombel et Éva Sas, porte-parole

Remonter